>> Accueil > Actualités juridiques > 36 milliards d’euros d’aides annuelles transférées entre ménages


Actualités juridiques

36 milliards d’euros d’aides annuelles transférées entre ménages


2586  FAMILLE - PATRIMOINE 07|08|2018


Selon une enquête de l’INSEE réalisée en 2011, la moitié des ménages a, au cours des deux mois précédant l’enquête, apporté une aide financière à un autre ménage.

L’aide est soit directe sous la forme d’un transfert monétaire, soit indirecte sous la forme de prise en charge de certaines dépenses. Les transferts monétaires s’élèvent à 19,1 milliards d’€ dont 60 % sont versés de manière occasionnelle.

Au cours des deux mois qui ont précédé l’enquête, près d’un ménage sur cinq a effectué un versement occasionnel d’argent, pour un montant moyen de 370 € par ménage donateur.

Ces aides sont dispensées principalement au sein des familles : 90 % entre membres d’une même famille vivant séparément et 10 % entre ex-conjoints ou amis. L’entraide familiale concerne essentiellement des ménages aidant leurs descendants ou beaux-enfants (13 milliards d’euros). Mais il peut aussi s’agir de ménages aidant leurs parents ou grands-parents (2 milliards d’euros) ou d’autres membres de leur famille ou belle-famille (2 milliards d’euros).

Les générations « pivot » aux âges intermédiaires (de 40 à 59 ans) donnent à leurs enfants deux fois plus qu’elles ne reçoivent de leurs propres parents. C’est lorsque la personne de référence du ménage a atteint 50 ans, au moment où les enfants quittent le foyer, que le montant des aides versées est le plus important. Ces aides financières permettent d’améliorer les ressources des plus jeunes. 80 % des moins de 25 ans perçoivent des aides.

L’entraide familiale intervient également dans les situations de monoparentalité (rupture conjugale, décès du conjoint…). Les familles monoparentales sont plus souvent aidées que les autres types de ménages. Elles bénéficient également plus souvent de versements rendus obligatoires sur décision judiciaire (principalement des pensions alimentaires).

Source : INSEE Première n° 1707, juill. 2018