>> Accueil > Actualités juridiques > Portraits de groupe dans le commerce


Actualités juridiques

Portraits de groupe dans le commerce


2831  ENTREPRISE 07|02|2019


Portraits de groupe dans le commerce

En France, en 2016, 69 900 sociétés commerciales font partie d’un groupe, soit une société commerciale sur dix. Bien que très minoritaires en nombre (9 %) face aux sociétés indépendantes, leur poids dans le commerce est pourtant décisif : elles emploient 71 % des salariés en équivalent temps plein du secteur et réalisent 80 % du chiffre d’affaires.

 

Un quart des groupes sont des groupes commerciaux

En 2016, parmi l’ensemble des 125 200 groupes, un quart peuvent être considérés comme des « groupes commerciaux », leur activité principale étant déterminée à partir des effectifs salariés de leurs unités légales. Ces 32 600 groupes à dominante commerciale rassemblent 93 300 unités légales, dont 58 100 sociétés commerciales. Ils emploient 1,9 million de salariés et génèrent un chiffre d’affaires de 944 milliards d’euros. Au sein de ces groupes, ceux du commerce de gros prédominent en nombre et en chiffre d’affaires. En revanche, les groupes de commerce de détail sont les premiers employeurs du commerce avec plus d’un million de salariés.

 

Des groupes commerciaux fortement spécialisés

Les groupes commerciaux sont très fortement spécialisés autour de leur activité principale. Les sociétés commerciales constituent près des deux tiers de leurs filiales, mais elles concentrent 90 % des effectifs salariés (93 % pour les groupes de commerce de détail). Si le tiers des unités légales contrôlées par ces groupes sont des filiales de services marchands, celles-ci n’emploient que 6 % des salariés et remplissent en général des fonctions auxiliaires : holdings, activité des sièges sociaux, conseil ou location immobilière pour plus des trois quarts d’entre elles.

Certains groupes du commerce de gros se distinguent néanmoins parmi les groupes commerciaux par leur activité industrielle. Concentrées dans 1 100 groupes répartis dans l’ensemble des secteurs du commerce de gros, leurs 1 600 filiales industrielles rassemblent 22 % des effectifs salariés de ces groupes.

 

Emploi par les groupes commerciaux

À l’instar des groupes de services marchands, une large partie des groupes commerciaux sont petits : 53 % d’entre eux emploient moins de 10 salariés et 97 % moins de 250 salariés.

La moitié des groupes commerciaux ne comptent que deux unités légales. Dans plus des trois quarts des cas, ces structures de deux entités sont constituées d’une société commerciale et d’une société de services auxiliaires (holding, location immobilière...).

Les groupes commerciaux de 250 salariés ou plus sont proportionnellement très peu nombreux (3 %), mais le poids de ces 862 groupes est néanmoins majeur : ils emploient 65 % des salariés de l’ensemble des groupes commerciaux et comptent en moyenne 16 unités légales. Parmi eux, les 29 très grands groupes de 5 000 salariés ou plus rassemblent à eux seuls près du tiers des salariés et contrôlent en moyenne une centaine de filiales. La concentration est cependant moins forte dans le secteur commercial que dans l’industrie et les services marchands, où les groupes de 250 salariés ou plus emploient 76 % des effectifs salariés. Les effectifs moyens des groupes commerciaux (58 salariés) sont par ailleurs inférieurs à ceux de leurs homologues des services (72 salariés) et surtout de l’industrie (136 salariés).

 

Une forte emprise des groupes dans le commerce de gros

En 2016, les filiales de groupes sous contrôle étranger emploient en France 17 % des effectifs salariés des sociétés commerciales (458 600 salariés), soit un peu moins que dans l’industrie (21 %) mais plus que dans les services marchands (9 %). Huit sur dix exercent leur activité dans le commerce de gros, où elles emploient 237 500 personnes (26 % des salariés du secteur). Elles émanent pour partie de groupes industriels sous contrôle étranger dont elles importent les produits pour les revendre sur le marché français.

 

Des groupes en moyenne plus grands dans le commerce de détail

Mesurée en chiffre d’affaires, la taille moyenne des groupes est comparable dans les trois secteurs du commerce (de 27 à 30 millions d’euros). En revanche, les effectifs salariés sont plus importants dans le commerce de détail. Les groupes y emploient en moyenne 79 salariés, contre 45 dans le commerce et réparation d’automobiles et 43 dans le commerce de gros.

 

Les groupes allemands en tête

Parmi les multinationales étrangères possédant des filiales commerciales en France, 80 % sont européennes. Elles emploient 76 % des effectifs salariés des filiales commerciales des groupes étrangers.

Les groupes allemands dominent nettement avec 23 % des effectifs salariés. Dans le commerce et la réparation d’automobiles, leurs filiales commerciales emploient plus de la moitié des effectifs des filiales de groupes non-résidents.

À l’inverse, dans le commerce de gros, les groupes allemands sont devancés par les groupes originaires des États-Unis (26 % des salariés).

Source : INSEE Première n° 1724, déc. 2018